Union Sportive Argentacoise : site officiel du club de rugby de Argentat sur Dordogne - clubeo

Chansons

Au temps des gabariers

C'était le temps des gabariers,
Qui descendaient au fil de la Dordogne
Sur leurs bateaux qu'ils conduisaient
Du haut pays jusqu'en basse Gascogne
Le beau voyage en vérité
Entre les bois et les gorges profondes
Le beau voyage au fil de l'onde
Au temps des Gabariers

En ce temps la notre belle rivière
Coulait gaiement sous les ponts de chez nous
On aimait voir fol‰trer son eau claire
Reflets d'argent dansant sur les cailloux
Je me souviens on chargeait les gabares
A Spontour au pied de notre maison
Les fiers lurons en larguant les amarres
Nous quittaient en chansons
CÕétait le temps des gabariers,

Qui descendaient au fil de la Dordogne
Sur leurs bateaux qu'ils conduisaient
Du haut pays jusqu en basse Gascogne
Le beau voyage en vérité
Entre les bois et les gorges profondes
Le beau voyage au fil de l'onde
Au temps des Gabariers

Quand ils disaient que l'eau était marchande
Le moment était venu de partir
Ils quittaient Jeanne, Marie ou Fernande
Mais quand on part c'est pour mieux revenir
Les échalas charges sur les gabares
Ils s en allaient au fil des hautes eaux
Pendant trois jours et sans l‰cher la barre
Ils voguaient vers Bordeaux
C'était le temps des gabariers,

Qui descendaient au fil de la Dordogne
Sur leurs bateaux qu'ils conduisaient
Du haut pays jusqu en basse Gascogne
Le beau voyage en vérité
Entre les bois et les gorges profondes
Le beau voyage au fil de l'onde
Au temps des Gabariers

-----------------------------------------------------------------

Boîteuse (la)

Quand la boiteuse s'en va au marché (bis),
Elle n'y va jamais sans son panier (bis),
Et elle descend le long de la rivière,
Tortillant du cul, du cul, des fesses, et du derriere
Ah jamais on n'a vu, ne verra plus,
un si beau cul que celui de la boiteuse,
Ah jamais on n'a vu, ne verra plus,
une boiteuse avec un si beau cul
sur l'air du tra la la la,
sur l'air du tra, éri, éri, éra,
Quand la boiteuse va voir son sergent (bis),
Elle n'y va jamais sans ses gants blancs (bis),
Et elle descend le long de la rivière,
Tortillant du cul, du cul, des fesses, et du derriere
Ah jamais on n'a vu, ne verra plus,
un si beau cul que celui de la boiteuse,
Ah jamais on n'a vu, ne verra plus,
une boiteuse avec un si beau cul
sur l'air du tra la la la,
sur l'air du tra, éri, éri, éra,
Quand la boiteuse s'en va au rugby (bis),
Elle n'y va jamais sans son mari (bis),
Et elle descend le long de la rivière,
Tortillant du cul, du cul, des fesses, et du derriere
Ah jamais on n'a vu, ne verra plus,
un si beau cul que celui de la boiteuse,
Ah jamais on n'a vu, ne verra plus,
une boiteuse avec un si beau cul
sur l'air du tra la la la,
sur l'air du tra, éri, éri, éra,

-----------------------------------------------------------------

 

oct.
oct.
oct.
oct.

FACEBOOK UNION SPORTIVE ARGENTACOISE

INSTAGRAM USARGENTACOISE